Legault construira le 3e lien peu importe les résultats des études

Andrea Lubeck

2022-09-22T07:00:00.0000000Z

2022-09-22T07:00:00.0000000Z

Quebecor Media

https://24heures.pressreader.com/article/281633899100950

News

La Coalition Avenir Québec (CAQ) construira coûte que coûte le troisième lien : c’est la « décision politique » qu’a prise François Legault, lequel ne se base sur aucune étude pour justifier le tracé, le choix d’opter pour un tunnel bitube ou l’existence même du projet. Peu importe les conclusions de l’étude sur le troisième lien autoroutier entre Québec et Lévis, c’est un tunnel à quatre voies qui sera construit, a indiqué lundi le premier ministre sortant. François Legault avait admis la semaine dernière qu’il ne s’appuyait sur aucune littérature pour justifier la mouture actuelle du projet. Il a donc déclaré qu’il prenait la « décision politique » de le construire et que les études qui seront publiées « d’ici un an » serviront plutôt à le « raffiner » ou à l’« améliorer ». « Nous, on est convaincus que ça se fait, un tunnel; mais bon, techniquement, quels sont les meilleurs moyens pour y arriver ? Quel est l’achalandage ? Quelle part de ces quatre voies devrait être pour le transport collectif ? Quelle part pour le transport des autos ? Nous, on pense que ça devrait être aux heures de pointe moitié-moitié », a-t-il poursuivi. ASSEZ DE GENS À LÉVIS ? Pourtant, sept études ont été commandées, tant par les libéraux que par la CAQ, a d’abord révélé La Presse la semaine dernière. Certaines études étant toujours en cours, François Legault juge que celles qui sont complétées sont désuètes, puisqu’elles ne tiennent pas compte de la nouvelle réalité du télétravail. La CAQ s’appuie notamment sur une croissance attendue importante de la population pour justifier la construction du troisième lien. Mais l’institut de la statistique du Québec a publié des données qui démontrent que la population active à Lévis sera moins grande qu’aujourd’hui dans 10 ans (lors de l’ouverture prévue du tunnel), et que, d’ici 20 ans, elle augmentera à peine. Pour M. Legault, les ambitions du parti suffiront à elles seules pour attirer davantage de monde sur la Rive-sud de Québec. « C’EST IRRESPONSABLE » La déclaration n’a pas plu aux autres grands partis. « S’il voulait tuer le troisième lien, il ferait exactement ce qu’il est en train de faire. C’est irresponsable », a lancé Éric Duhaime, chef du Parti conservateur – le seul autre qui présente un projet autoroutier pour lier Québec et Lévis. « On ne peut pas investir des milliards sur une question de feeling. Ça en devient ridicule, ç’a l’air de plus en plus fou, ce projet-là ! » a renchéri Gabriel Nadeaudubois, de Québec solidaire.

fr-ca